TOP 12 F

Rike, Evi, Lena et Lara avec leurs coupes

C’est fait! Nous avons réussi à remonter au TOP 12 féminin:

voici l’article paru le 7 mai 2019 dans le Sud-Ouest!

C’était un weekend intense que nous avons passé à Carcassonne du 3 au 5 mai 2019 – voilà un petit récit:

Le vendredi 3 mai Evi, Lara et Lena sont arrivées toutes les 3 en avion (moi en voiture) à Toulouse – Evi à 17 h, Lara a 20 h et Lena après 22 h ! Parce qu’il fallait prendre possession des clés de notre magnifique location “Le Vicomtal” avec 4 chambres au centre de Carcassonne, j’ai conduit Evi à la gare de Toulouse, d’où elle a pris le train pour Carcassonne. Peu de temps après son arrivée elle nous a envoyé la première photo:

Remarque enthousiaste d’Evi: qu’est-ce que c’est beau !

J’ai attendu patiemment Lara et Lena, et c’est finalement vers minuit que nous avons rejoint Evi au “Vicomtal”, (14 rue du Four Vicomtal à Carcassonne, si vous voulez visiter Carcassonne, je vous recommande chaudement cette location!)

Le lendemain, après une petite balade sympathique à travers la cité, nous nous sommes rendues à la salle de jeu, à un petit quart d’heure de route.

Dans la voiture Lara s’est proposée de prendre le premier échiquier pour essayer de neutraliser les meilleures joueuses des équipes adverses pour nous permettre, à Evi, Lena et moi, de faire les points “derrière”.

Quelle ne fut notre surprise de voir que l’équipe de Grasse n’était pas venue avec ses meilleures joueuses (Sophie Millet et Camille de Seroux), et que Carole Forestier menait une équipe de jeunes, voire très jeunes joueuses. Cela voulait dire que nous étions les favorites de la compétition, avec notre moyenne ELO de plus de 1900. (La 2ème équipe avait environ 1650!)

Première ronde (samedi 4 mai à 15 h 30):

Evi a gagné plutôt rapidement (avec les Noirs), pendant que Lena, contre sa très jeune adversaire, a dû batailler ferme et faire une combinaison incluant un sacrifice (qui n’était peut-être pas correct) pour engranger le 2ème point pour l’équipe. Lara au premier (avec les Noirs) contre une des plus fortes joueuses de la compétition, a courageusement pris un pion et ensuite repoussé (avec brio!) l’attaque de son adversaire.

Dans une position très nettement supérieure elle a accepté la nulle pour garantir la victoire de l’équipe, parce que ma position n’était pas claire du tout: J’avais donné un pion pour avoir du jeu, qui s’est avéré pas suffisant pour gagner, mais j’ai quand même pu échanger les pièces qu’il fallait pour arriver dans une finale de Fous de couleur opposé, synonyme de nulle malgré mon pion en moins.

Le soir, le club organisateur nous offrait une bonne Paëlla et nous avons passé un moment agréable en compagnie des autres équipes. Nous ne sommes bien évidemment pas restées trop longtemps pour avoir le temps de nous reposer et de pouvoir jouer les 2 parties du lendemain dans les meilleures conditions.

Repas Paëlla après notre victoire!

Ronde 2: (dimanche à 9 h !!)

Evi et Lena n’avaient pas de problème majeur pour gagner leurs parties, donc relativement vite nous menions par 2-0! Je m’étais préparé (un peu) pour une certaine ouverture, ma jeune adversaire (allemande d’ailleurs) a joué autre chose, et au lieu de jouer calmement, j’ai essayé d’être originale! Avec cela j’ai gravement négligé mon développement et perdu de façon tout à fait méritée. Lara menait les affaires au premier échiquier et avait un bel avantage, quand elle a fait une gaffe qui lui a coûté une pièce et la partie.

Quelle déception!

Seulement match nul – et en plus l’équipe de Carcassonne avait gagné  son premier match avec 4-0 et était donc devant nous au départage ! Est-ce que le titre allait nous échapper?

Ronde 3 (dimanche à 14 h):

Le résultat montre bien le cours du match: nos adversaires n’y croyaient pas et ne nous ont pas opposé une grande résistance. 4-0 donc, et maintenant le suspense:

Si Carcassonne gagne clairement aussi (contre Vitrolles), nous ne montons pas en TOP 12!

Quand notre match était fini, Carcassonne et Vitrolles étaient à 1-1… tout restait donc possible, surtout que Isabelle Abello (ma copine depuis mon temps au club de Cannes, il y a très longtemps – à l’époque elle s’appelait encore Isabelle Bramme) avait une bonne position, et même le 4ème échiquier semblait tenir.

Peu de temps après, la nulle était conclue au 4ème et Isabelle, notre héroine, a fait nulle de très belle façon et aurait même pu essayer de gagner, ce qu’elle a refusé pour assurer le match nul de son équipe, qui était synonyme de la 1ère place pour nous avec la montée en TOP 12 à la clé.

Merci Isabelle!!

Isabelle Abello, notre héroïne

L’an prochain nous allons donc essayer de “survivre” en TOP 12, ce qui sera très difficile, mais pas impossible!

Les courageux qui ont lu le tout auront droit à une glace supplémentaire lors de notre prochain AG en septembre!